La passion du livre
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cyrano de Bergerac.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Méandros

avatar

Masculin
Nombre de messages : 109
Livre préféré : Saga des "Enfants de la Terre"
Site Web : http://chronique-de-krondor.forumpro.fr/
Lecture actuelle : La Rage d'un Roi Démon (Raymond Feist)
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Cyrano de Bergerac.   Lun 19 Juin 2006, 23:23


Un classique du théâtre,
j’ai désigné la plus cocardière des pièces
pour un français moyen et chauvin comme moi.


En 1897, Edmond Rostand jeune auteur de 29 ans a eu le génie de créer une pièce qui se suffisait à elle-même. Des enfants qui la joueraient seraient aussi bons que les adultes; je suis même sûr qu'avec un bon décor, des pantins articulés rendraient un bon effet, et dans ce cas, il faudrait applaudir aussi les marionnettistes invisibles. Je ne me lasse pas de voir et revoir cette pièce, les comédiens seront toujours bons ; prenez du Corneille ou du Shakespeare, si les comédiens sont médiocres, les drames seront médiocres, malgré la beauté des textes.

Si j’ai un conseil à donner, c’est celui-ci :

Vous n’êtes jamais allés au théâtre, allez-y au moins une fois dans votre vie et commencez par ce monument de la Comédie Française, ce n’est pas du cinéma, c’est plus cher - comptez entre 20 et 30 euros la place - Mais c’est un autre monde, un autre enchantement qui tient de la représentation d’un grand cirque pour la beauté du spectacle ; bien plus qu’une projection dans une salle obscure.


Pour le plaisir, je remets la plus célèbre des tirades.

Ah non ! C’est un peu court, jeune homme ! On pourrait dire !... Oh ! Dieu !... bien des choses en somme…
En variant le ton - par exemple tenez :

Agressif : Moi, monsieur, si j’avais un tel nez, il faudrait sur le champ que je me l’amputasse !
Amical : Mais il doit tremper dans votre tasse ! Pour boire faite-vous fabriquer un hanap !
Descriptif : C’est un roc ! C’est un pic ! C’est un cap ! Que dis-je c’est un cap ?... C’est une péninsule !
Curieux : De quoi vous sert cette oblongue capsule ? D’écritoire monsieur ou de boite à ciseaux ?
Gracieux : Aimez-vous à ce point les oiseaux. Que paternellement vous vous préoccupâtes de tendre ce perchoir à leurs petites pattes ?
Truculent : Ça monsieur, lorsque vous pétunez. La vapeur du tabac vous sort-elle du nez, sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ?
Prévenant : Gardez-vous, votre tête entraînée par ce poids, de tomber en avant sur le sol !
Tendre : Faite lui faire un petit parasol de peur que sa couleur au soleil ne se fane !
Pédant : L’animal seul, monsieur, qu’Aristophane appelle Hippocampelemphantocamélos dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os !
Cavalier : Quoi, l’ami, ce croc est à la mode ? Pour pendre son chapeau, c’est vraiment très commode !
Emphatique : Aucun vent ne peut, nez magistral, t’enrhumer tout entier, excepté le mistral !
Dramatique : C’est la mer rouge quand il saigne !
Admiratif : Pour un parfumeur, quelle enseigne !
Lyrique : Est-ce une conque, êtes-vous un triton ?
Naïf : Ce monument, quand le visite-t-on ?
Respectueux : Souffrez, monsieur, qu’on vous salue, c’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue !
Campagnard : Hé, ardé ! C’est-y un nez ? Nanain ! c’est queuqu’navet géant ou ben queuqu’melon nain !
Militaire : Pointez contre cavalerie !
Pratique : Voulez-vous le mettre en loterie ? Assurément, monsieur, ce sera le gros lot !
Enfin parodiant Pyrame en un sanglot : Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître a détruit l’harmonie ! Il en rougit, le traître !

Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit si vous aviez un peu de lettres et d’esprit.

Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres, vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres vous n’avez que les trois qui forment le mot : sot !

Eussiez-vous eu, d’ailleurs, l’invention qu’il faut pour pouvoir là, devant ces nobles galeries me servir toutes ces folles plaisanteries, que vous n’en eussiez pas articulé le quart de la moitié du commencement d’une, car je me les sers moi-même, avec assez de verve.

Mais je ne permets pas qu’un autre me les serve.



Ce classique se trouve au format de poche pour une somme de 6 euros environ, ou sur le Net pour un téléchargement gratuit et légal. Cette oeuvre théâtrale est tombée dans le domaine publique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'yiel
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 734
Age : 30
Livre préféré : Le trône de fer de George R.R. Martin
Lecture actuelle : Le voleur d'innocence de René Frégni
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac.   Jeu 22 Juin 2006, 19:58

Gratuit et légal ??? éton

Pour l'histoire des pantins sans marionnettistes c'est quand même exagéré.
Si ici on prend un Cyrano qui dérape à chaque mots, la pièce n'aura plus aucun sens !!! Elle deviendrait même ridicule.Donc des enfants...peu probable.


Mais je te comprend car dans tous les cas, c'est une pièce magnifique que j'ai lu en classe de 4 ème. Je ne l'ai jamais vu au théatre, seulement en film avec Depardieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méandros

avatar

Masculin
Nombre de messages : 109
Livre préféré : Saga des "Enfants de la Terre"
Site Web : http://chronique-de-krondor.forumpro.fr/
Lecture actuelle : La Rage d'un Roi Démon (Raymond Feist)
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac.   Jeu 22 Juin 2006, 21:12

R'yiel a écrit:
Gratuit et légal ??? éton

Pour l'histoire des pantins sans marionnettistes c'est quand même exagéré.

Je n’ai pas transcrit "sans marionnettistes", j’ai écrit qu’il faudrait aussi les applaudir (étant donné qu’ils seraient invisibles au public).

Edmond Rostand est mort depuis plus de 70 et en France les ayants droit d’un auteur bénéficient des droits d’auteur pendant 70 ans après sa disparition (exception, si l’auteur décède au service de la nation en temps de guerre, il faut ajouter 50 ans de plus) ceci était ma minute juridique pour une élève en droit lol! , la prochaine fois on parlera du droit d’auteur international et de celui des américains qui est aberrant et ubuesque.

Sur ce lien on trouve plus de 1100 ouvrages tombés dans le domaine public, http://www.ebooksgratuits.com/ et notamment "Cyrano de Bergerac" ; à lire sous Word, Mobipocket, PDF ou HTML.

Moi, je l'ai vu avec Jacques Weber, il était directeur du théâtre du 8e à Lyon.


Dernière édition par le Jeu 22 Juin 2006, 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'yiel
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 734
Age : 30
Livre préféré : Le trône de fer de George R.R. Martin
Lecture actuelle : Le voleur d'innocence de René Frégni
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac.   Jeu 22 Juin 2006, 22:21

Ben voila, quand on lit mal, on comprend mal Bête. Ou peut être, lu trop vite. La prochaine fois je lirais 7 fois le texte avant de donner mon avis.

Merci pour le lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cyrano de Bergerac.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [personnage] Cyrano de Bergerac
» la Version Original de cyrano de bergerac edmond rostand
» Tartuffe et Cyrano de Bergerac
» [Edmond Rostand]Cyrano de bergerac
» [Rostand, Edmond (de)] Cyrano de Bergerac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AiDokU - Parole aux lecteurs - :: La bibliothèque :: Classiques :: Théâtre-
Sauter vers: