La passion du livre
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le royaume de Tobin de Lynn Flewelling

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R'yiel
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 734
Age : 30
Livre préféré : Le trône de fer de George R.R. Martin
Lecture actuelle : Le voleur d'innocence de René Frégni
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Le royaume de Tobin de Lynn Flewelling   Mar 29 Aoû 2006, 18:24

Le royaume de Tobin de Lynn Flewelling




Like a Star @ heaven Une histoire en quatre tomes:
-Les jumeaux
-Les années d'apprentissage
-L'éveil du sang
-La révélation

Résumé du premier livre Les jumeaux :


Dans le royaume de Skala, une prophétie a mené les femmes au pouvoir et tant qu’une femme règnera le royaume sera protégé. Mais cela n’est pas au goût de tout le monde, et Erius a usurpé le pouvoir assassinant toutes les femmes de sa lignée, sauf sa soeur Arioni qui attend un enfant.

Cependant, Iya une des maitresses magcienes a été confronté à une vision de l’oracle. Elle et son apprenti vont devoir prendre une vie, celle du fils de la princesse Arioni afin de pouvoir faire passer sa soeur jumelle pour un garçon afin de sauver sa vie et peut-être sauver ainsi le royaume de Skala ; mais les choses ne seront pas si simples car le sacrifice d’une vie n’est jamais sans conséquence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'yiel
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 734
Age : 30
Livre préféré : Le trône de fer de George R.R. Martin
Lecture actuelle : Le voleur d'innocence de René Frégni
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Le royaume de Tobin de Lynn Flewelling   Mer 27 Sep 2006, 14:45

Voici un extrait du premier tome ~>

Rhius préleva sur le lit le nouveau né tout emmailloté puis vint le présenter au roi. Il s'était suffisament remit pour jouer son rôleavec toute la dignité requise.
"Votre neveu, mon seigneur et maitre, dit'il en déposant l'enfant dans les bras D'Erius. Avec votre permission il sera nommé Tobin Erius Akandor, en l'honneur de votre lignée paternelle.
_Un fils, Rhius !" Erius dénoua les langes d'une main douce et experte.
Arkoniel retint son souffle et vida son esprit pendant que Nyrin et le prêtre étendaient les mains par dessus l'enfant assoupi. Aucun des deux ne paru noter rien de louche ; la magie de Lhel avec recouvert toutes traces de l'abomination qu'elle avait opéré sur le petit corp. Puis qui donc irait s'aviserde chercher des sortilèges de sorcières des monts dans la chambre de la propre soeur du roi ?
" Un beau garçon Rhius, digne d'un tel nom" Déclara Erius. La tache de naissance attira son oeil. " Et voyez cette marque de faveur qu'il a. Et sur le bras gauche en plus. Nyrin, vous savez lire ces choses là, vous. Que signifit celle-ci ?
_Sagesse, Votre Magesté, dit le magicien. Un trait les plus fastes dans le caractère du futur compagnon de votre fils.
_En effet reconnu le roi. Oui vous avec ma permission, frère, ainsi que ma bénédiction. Et j'ai emmené un prêtre pour faire une offrandre en faveur de notre petit guerrier.
_Soyez en remercié, frère", dit Rhius.
Le prêtre s'approcha de l'âtre, et tout en jetant dans le feu des résines et des petites figurines en cire, il se mit à débiter ses prières d'un ton monocorde.
"Par la flamme, il sera d'ici peu d'année un fameux compagnon de jeu pour mon Korin, poursuivit le roi. Imaginez les juste un peu tous les deux, tenez, chassant ensemble et s'initiant ensemble à l'épée, quand votre Tobin en viendra à rejoindre les Compagnons. Exactement comme vous et moi, hien ?
Mais au fait, il y avait un jumeau je crois ? "
Oui, songea Arkoniel, c'étaient des gens méticuleux, tout compte fait, les mouchards du roi.
Nari de baissa pour ramasser , derrière le lit, un second ballot, minuscule, et, sans cesser de tourner le dos systématiquement à la princesse, vint l'apporter au roi. " une malheureuse petite fille, sire. Qui n'a jamais pris son souffle."
Erius et ses compères examinèrent l'enfant mort avec la même minutie que précédemment, secouant ses membres tout flasque, vérifiant son sexe et lui palpant la poitrine et le col en quête se signe de vieDu coin de l'oeil, Arkoniel surprit le roi qui décrocha un regard interrogateur et furtif à son magicien.
Ils savent quelque chose. Ils sont à la recherche de quelque chose,songea t'il avec un vertige. La question sur les rêves prenait tout à coup une résonnance sinistre. Nyrin, avait'il eu des vision, personnelles ? Des visions de cet enfant là ? Si tel était le cas, toujours est'il que la magie de Lhel se montre efficace, car la réponse au roi fut imperceptible signe de tête négatif. Ce qu'ils cherchaient, quoi que ce fût, ils ne l'avaient pas trouvé ici.
Arkoniel se détourna bien vite de peur que son regard ne risque de trahir une expression quelconque de soulagement.
Aprés avoir rendu le corps à Nari, le roi empoigna Rhius par les épaules." C'est une rude épreuve de perdre un enfant. Sakor c'est que je pleur encore ceux qui sont morts et leurs chères mères. Ce vous sera d'un piètre réconfort, pour sur, mais il vaut mieux que ça lui arrive avnt que vous ne vous y soyez attachés tous les deux.
_Certainement" répondit le Duc à mi voix.
Erius lui tapota fraternellement l'épaule une dernière fois puis s'approcha du lit pour baiser sa soeur tendrement, au front.
A cette vue, Arkonielses soudards en bas dans la salle, et le sang vint lui marteller la cervelle. Cet usurpateur, cet assassin de fillettes et de femmes pouvait bien aimer suffisament sa petite soeur, pour ne pas attenter à sa vie, mais cette tolérence là, ne s'entendrait pas jusqu'à celle de ses enfants, L'Illuminateur l'avait révélé. Pendant que se retiraient le roi et ses conseillérs, le jeune homme garda son regard attaché au plancher, non sans imaginer quel tout autre drame serait joué si les visiteurs auraient trouvé là, une petite fille en vie.
Aussitôt la porte refermée sur eux, ses genoux se changèrent en gélatine, et il s'éffondra sur le premier siège venu.
Toutefois l'épreuve n'était pas encore terminée. En rouvrant les yeux, Arianiaperçut l'enfant mortque tenait Nari, et, se hissant sur les oreillers tendit les bras pour le recevoir. " Louée sot la lumière ! le second cri, je savais l'avoir entendu, mais j'ai fait un rêve si épouventable..."
Le duc et la nourrice échangèrent un regard qui fit vaciller son sourire " Qu'y a t'il ? Donnez moi mon enfant !
_Il est mort-né, mon amour, dit Rhius. Laisse le en paix. Regarde plutôt notre fils..., vois comme il est beau...
_Non, maintint Ariani, je l'ai entendu crier!"
Rhius lui présenta le petit Tobin, mais elle ignora celui ci, les yeux fixé plus que jamais sur l'enfant que tenait la nourrice. " Donne le moi, femme! c'est un ordre !"
Il fut impossible de la dissuader. Ignorant les doux vagissemants du bébé vivant, elle prit le mort dans ses bras, et sa figure devint plus livide encore.
Arkoniel le comprit à l'instant, la magie de Lhel ne réussirait pas à tromper la mère comme elle avait tropé les visiteurs. Modelant son ésprit de manière à voir par ses yeux à elle, il dicerna les bandes de peau que la sorcière avit prélevée juste au dessus du coeur de chaque enfant puis exactement transférées sur chaque plaie jumelle et cousue avec des points d'une finnesse arachnéenne, échange de chair qui avait scéllé la métamorphose. La petite fille garderait ainsi des dehors mâles aussi longtemps qu'Iya l'estimerait necessaire, tandis que son frère mort avait endossé son apparence à elle afin d'abuser le roi.
" Qu'avez vous fait ? Hoqueta la princesse en dévisagenat son époux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le royaume de Tobin de Lynn Flewelling
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lynn Flewelling, Le Royaume de Tobin (fantasy)
» [Lynn Flewelling] Le royaume de Tobin, tome 1 : Les jumeaux
» [Flewelling, Lynn] Le Royaume de Tobin - Série
» [Lynn Flewelling] Le royaume de Tobin, tome6 : La Reine de l'oracle
» Flewelling Lynn - Les années d'apprentissage - Le royaume de Tobin T2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AiDokU - Parole aux lecteurs - :: La bibliothèque :: fantastique , merveilleux :: Fantasy-
Sauter vers: